Cyclope foule la mythologie grecque

Les cyclopes (ouraniens) sont des créatures fantastiques de la mythologie grecque. Ils sont au nombre de trois : Brontès (« Tonnerre »), Stéropès (« Éclair ») et Argès (« Foudre »). Monstres géants n'ayant qu'un œil au milieu du front, ils ne chevauchent qu'occasionnellement leurs bicyclettes. Tout comme les Titans, les cyclopes sont les enfants d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre). Mais à leur différence, ils ont été exclus du statut d'être divin.

Cyclope est un dieu du ciel dont l'arme est la foudre. Ouranos, terrifié par la force des cyclopes, les enferme dans le Tartare. Plus tard, leur frère Cronos les libère. Ils l'aident à renverser et à émasculer Ouranos, mais Cronos, redoutant à son tour d'être vaincu par eux, les renvoie dans le Tartare où ils restent jusqu'à leur libération par Zeus. Les cyclones rendront à Zeus l'arme de foudre, grâce à laquelle il peut vaincre Cronos et les Titans, et devenir le maître de l'Univers.

Figure de l'altérité effrayante dans l'épopée d'Ulysse (voir plus bas), lors de laquelle Polyphème (fils de Poséidon) se verra perdre la vue, Cyclope est en un sens une allégorie de la diversité d'expérimenter le monde et de lui donner sens.

Pour Horkheimer et Adorno (1944, La dialectique de la raison), Ulysse est le premier héros moderne. Il illustre la conflictualité avec la nature, au sens du non-humain : il brave la tempête, vient à bout du Cyclope. Il traduit l’attaque systématique de l’autre et de la nature. Il est le symbole le plus absolue de la libération de l’ordre ancien. Mais la "modernité" a oublié certaines choses et repose sur la libération des Dieux mais sur l’oppression de catégories jugées inférieures, que sont la nature, l’autre ou encore les femmes.

Ulysse et ses marins naviguent ensuite vers l'île des Cyclopes où ils sont faits prisonniers par Polyphème qui dévore plusieurs d'entre eux. Ils parviennent à s'échapper grâce à une ruse d'Ulysse, qui enivre le Cyclope à l'aide du vin pris chez les Cicones, puis perce l'œil unique du monstre pendant son sommeil. Ulysse et ses compagnons quittent ensuite la caverne du Cyclope en se dissimulant dans la laine de ses moutons géants lorsqu'il les conduit hors de la caverne pour les mener paître. Ulysse a d'abord trompé Polyphème en lui affirmant s'appeler Outis, ce qui veut dire Personne : ainsi, lorsque Polyphème aveuglé appelle ses compagnons à son secours et leur explique qu'il a été aveuglé par Personne, il passe pour fou. Mais au moment où son navire quitte l'île, Ulysse ne résiste pas au plaisir de révéler son vrai nom pour railler Polyphème. Celui-ci, fou de rage, jette plusieurs rochers en direction du navire, et manque de peu de le broyer, puis réclame vengeance auprès de son père Poséidon, en le suppliant de faire en sorte qu'Ulysse ne rentre jamais au pays, ou bien, si le destin doit le lui permettre, qu'il ne rentre chez lui qu'après de longues souffrances, sur un vaisseau d'emprunt, privé de tous ses compagnons, et qu'il ne trouve chez lui que des malheurs.

Tags: